Retour en haut de la page

Paysages Géographiques

La géographie
est l’étude de la planète, ses terres, ses caractéristiques, ses habitants, et ses phénomènes. Une traduction littérale serait  » décrire ou à écrire sur la Terre  »

Socle préalable à la notion de l’urbain, le paysage géographique est une étendue ouverte, une grande respiration à une échelle territoriale ou de périurbanité, pour laquelle il faut préserver certaines pièces de valeur dans la neutralité – le blanc de la carte – tout en favorisant une mutation progressive des terrains agricoles et l’infiltration réciproque des trames bleue et verte.

Paysages Métropolitains

La métropolisation
est une dynamique spatiale contribuant à organiser le territoire autour
d’une métropole.
Elle voit s’étendre la forme classique du tissu périurbain en reliant les principales agglomérations et, surtout, les modes de la vie urbaine.

En positivant le centre comme les contours, la métropolisation, même si elle reste fonder sur de grands fragments monospécifiques dans sa construction, dans ses usages, tend à tisser des liens tout en gardant des pièces ouvertes, vives, provisoires et d’autres inscrites dès leur programmation comme une pièce de patrimoine. Dans une diversité assumée, elle tend à lisser les continuités afin de favoriser les interconnexions.

Paysages d’Équipements

Un équipement
représente l’ensemble des accessoires fonctionnels, appareils ou machines dont est doté une personne, un ménage, une collectivité

Lieux d’apprentissage, lieux de culture, lieux de recueillement, lieux de partage, …, ils sont pour nous l’occasion de concevoir des espaces fédérateurs, fruits d’une approche sociale qui soutient nos exigences esthétiques et écologiques pour une vision innovante et créative.
Une concertation efficace pour un équipement durable, tel est l’enjeu de cette pièce maîtresse, véritable articulation entre espace public et privé, lors des projets de renouvellement urbain.

Paysages Partagés

Un projet pour le projet !
Un paysage partagé, c’est avant tout partager un rêve ensemble.

On ensemence, on ouvre des trajectoires, des perspectives … on est dans une dynamique, dans une nouvelle appréhension vivante,  attentive et participative des pratiques urbaines.
Les métropoles sont en mutation, nous aussi.
Nourris de dialogues, d’expériences partagées, de démarches pédagogiques, de communication, de concertation avec les habitants, de formations pour certains d’entre eux, …, ces projets prennent en considération les enjeux d’une politique sociale.

Un paysage partagé, c’est surtout partager un réel engagement pour un mieux vivre ensemble.

Paysages Nocturnes

L’imagination a besoin d’un allongement, d’un ralenti.
Et en particulier, plus que tout autre, l’imagination de la matière nocturne a besoin de lenteur.
L’Air et les Songes (1934), Gaston Bachelard

Connectée à l’urbain, la lumière révèle la nature des lieux tout en les hiérarchisant ; elle accompagne les parcours, promenades, séquences en leur offrant une identité forte, singulière et sécurisante pour un mieux vivre ensemble.
Connectée aux paysages, parcs, jardins, la lumière intervient avant tout dans une dimension poétique, une signature de l’espace dont les limites, une horizon, des éléments choisis, ont été renforcés.
En construisant une démarche globale de projet pour les espaces habités, comme pour ceux qui ne le sont pas, l’Atelier Paysage et Lumière élabore une grammaire précise d’éclairage, coordonnée en étroite résonance avec le projet diurne.

Paysages Domestiques

Un jardin
Lieu durablement aménagé où on cultive de façon ordonnée
des plantes domestiquées ou sélectionnées.

Si j’étais jardinier,
Je dirais
Grilles, quadrillage, ordonnancement
Architecture,
Manifestement
structure
Et puis aussi, et surtout
Mouvement flou
Imaginaire métaphorique
Pièce extérieure
idyllique
Plantes, arbres et fleurs
Matière sensible à ne pas figer
S’épandre, de répandre, s’associer, évoluer…

Paysages de Mémoire

Mémoire
Capacité à retenir, conserver et rappeler de nombreuses informations antérieures, action de se souvenir.

Les problématiques ‘de résistance’ historique et patrimoniale posent la difficile question – à fortiori pour des figures vivantes – du sens de l’histoire confrontée à la vie contemporaine, aux besoins nouveaux.
Comment articuler à une responsabilité collective de conservation, de mémoire du patrimoine, la nécessité de le faire vivre et rayonner aujourd’hui et pour les générations à venir ?

Paysages Innovants

Innovation
changement dans le processus de pensée visant à exécuter une action nouvelle
qui s’inscrit dans une perspective applicative.

En s’appuyant sur un diagnostic minutieux, l’Atelier Paysage et Lumière s’adapte à la complexité des contraintes associées aux projets exigeant une approche innovante.
Ces nouvelles problématiques, qu’elles soient liées aux sols pollués, aux zones inondables, …, nécessitent une actualisation de nos savoirs ; élargir les recherches et trouver de nouveaux moyens d’action, s’enrichir de compétences transversales qui viennent en appui de processus innovants, telles sont les clés de nos paysages de demain.